Le voyage autour des saveurs du monde (2012)

Une caverne qui s’étend de la rue de Villeroy jusqu’à la rue de l’Epée en passant par la rue Moncey renferme toutes les saveurs du monde.

Arthur BAHADOURIAN nous évoque la saga de sa famille arrivée à Lyon en 1920 où une petite épicerie bien modeste ouvrit ses portes. De nos jours, l’épicerie existe toujours mais ce sont environ 50 personnes qui conditionnent les marchandises venues plus spécialement d’Orient, ou d’Angleterre et même prochainement des Etats-Unis. Avec l’arrivée d’environ deux semi-remorques par semaine, il y a de quoi faire !

Arthur BAHADOURIAN se souvient de l’épicerie familiale où trônait une grande armoire à épices avec des tas de tiroirs contenant les saveurs d’ailleurs. Pas d’étiquettes sur les tiroirs, on ouvrait, on sentait et l’on savait de quel épice il s’agissait. Autant dire que dans la famille, on était un "nez", et on l’est toujours.

Armand, son frère, souligne les vertus des différents poivres, leur utilisation : certains même seraient à croquer.... sans oublier les plantes médicinales.

Dans la cave aux trésors qui n’a en fait rien d’une cave (pas d’humidité, de toiles d’araignée ou vieilles caisses qui traînent) bien au contraire tout est méticuleusement propre, bien rangé et ordonné. Le coin des épices, celui des sauces, des riz, des thés, des légumes secs, des fruits confits, de la vaisselle (un mini souk bien symapthique) etc...

Les sens en éveil, après un apéritif digne de la caverne Bahadourian, c’est au restaurant INCHKA des Halles que nous satisfaisons nos papilles !