Sur la route du thé- 2014

Le thé, c’est comme le bon vin : il dépend du terroir, de l’altitude, de la cueillette, de la manipulation. Un bon thé est composé de tendres bourgeons, cueillette exigeante et précise ; un bon cueilleur de thé récolte à la main environ 2 kg par jour. Les pesticides sont bannis, la présence de coccinelles sur les feuilles en est le gage pour le chercheur de thé. Les producteurs de thé en Chine (région du Fujian entre autre) sont souvent de petites structures où l’on récolte à la main les plus belles feuilles. On les dépose ensuite dans des woks chauffés à 160°, 180° où elles sont délicatement séchées selon une méthode ancestrale, aérées dans des paniers coniques en bambou, puis posées quelques secondes sur un brasero. Cette manipulation se répète 100 fois... Chaque famille a sa recette, et pour goûter ces thés d’exception, seule une dégustation à la Maison de Thé CHA YUAN de la rue des Remparts d’Ainay permet d’en découvrir tous les arômes.